vendredi 8 décembre 2017

Un zoo de rêve


L’anecdote se passe en Chine…

La ville de Yulin inaugurait récemment l’ouverture d’un zoo. La publicité autour de l’événement promettait aux visiteurs, pour le prix de 15 yuans (1,90 euro), la découverte d’animaux rares. Mais lorsque les visiteurs sont arrivés au zoo, c’est la déception qu’ils ont rencontré.

En guise du rêve qu’on leur avait vendu, ils ont vu des oies, des coqs, une tortue, un paon, des singes et… des pingouins gonflables. Le zoo Guishan de Yulin a depuis été fermé.

Il faut vraiment être gonflé pour en arriver là.

4 commentaires:

  1. SI, certes, mais au moins les vraies bêtes du monde ne risquent pas leur intégrité et vie pour les 'bonheur' des certains !
    Heureusement chez nous , nous avons le petit panda si cher et chéri par tant des supporteurs, tant qu'il y a bon à parier qu'il va très vite marcher....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quek cirque que de voir tout cet abattage fait pour gagner de l'argent. L'animal est beau, superbe... mais n'a pas mérité qu'on l'emmerde autant. Les animaux ne sont bien que dans leur vrai élément, toutefois si l'homme les respecte.

      Supprimer
  2. Dieu n'a créé l'homme...et la femme...qu'à posteriori....! Peut-être pour les..protéger ,?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivement que l'homme disparaisse alors... la planète, la faune, la flore seront sauvés.

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie.
2) Identifiez-vous dans la liste déroulante ou saisissez votre nom ou pseudo.
3) Pour être avisé en cas de réponse, cliquez sur : S'abonner par e-mail.
4) Cliquez sur : Publier.
Le message sera publié après modération.
Merci.