vendredi 19 janvier 2018

Calais, le Dunkerque des migrants ?


Le 16 janvier, Macron s’est rendu à Calais accompagné de quatre ministres… Que peut-on retenir de son déplacement sur le thème des migrants ? Bah… rien justement.

- un discours fade qui masque la réalité du terrain.
- des annonces "bling bling" faites pour calmer un peu tout le monde, mais qui n’apportent pas grand-chose…
- la désagréable sensation qu’il mange à tous les râteliers.

D’un côté, il dit qu’il ne laissera pas se reconstituer "une jungle", mais les migrants continuent d’affluer dans la région dans l’espoir de pouvoir passer au Royaume-Uni. De l’autre, il annonce que l’État prendra en charge les repas des migrants en lieu et place des associations humanitaires… mes impôts, nos impôts vont servir à nourrir des gens qui ne devraient pas être là !

Et nos sdf alors ? Et les millions de français qui s’enfoncent dans la pauvreté ? Ceux qui ont besoin d’un logement social ? Je veux bien que l’on aide ceux qui fuient la guerre, mais ceux qui viennent pour des raisons économiques (ce sont les plus nombreux), non ! On ne peut accepter toute la misère du monde...

Il est impossible de régler le problème migratoire sans reprendre le contrôle de nos frontières nationales. Là est déjà la première des mesures à prendre !

2 commentaires:

  1. Cher Christian...posez vous la question...: d'où arrivent tous les migrants ?? Combien exactement sont ils ici ?Vous verrez qu'il y a un Fake ! Les portes d'entrée sont,pour grand nombre, à XXmille et en frontière Espagne....! Ils sont toujours les mêmes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ce qui se passe réellement en ce bas monde nous est caché ou déformé... La juste vérité n'est détenue que par peu, tout là-haut.

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie.
2) Identifiez-vous dans la liste déroulante ou saisissez votre nom ou pseudo.
3) Pour être avisé en cas de réponse, cliquez sur : S'abonner par e-mail.
4) Cliquez sur : Publier.
Le message sera publié après modération.
Merci.