mercredi 24 janvier 2018

Intempéries et journalistes


En cette période de mauvais temps, une chose m’interpelle… et cela fait des années que ça dure, car la bêtise de certains journalistes n’a pas d’égale. Pourquoi lorsque l’on nous présente des événements climatiques, les journalistes se sentent obligés de se mettre en situation et malheureusement aussi quelquefois en danger ?

Les exemples ne manquent pas… Certains nous annoncent de la pluie en étant sous des trombes d’eau, d’autres dans des vents violents, au risque de se prendre un débris sur la gueule, sans compter ceux qui vont au plus près du danger comme les vagues, les coulées d'eau ou de boue, etc.

Tu me dis qu’il fait mauvais temps, OK… je te crois. Pas besoin de te mettre dans un bordel pas possible pour me le démontrer !

4 commentaires:

  1. Depuis que les news furent inventées, les rapporteurs vont se précipiter sur les lieux à péril de leur vie...! Le Scoop motive tous ! Dès qu'un fait se manifeste...ils se ruent sur les lieux !OH comment aurait été sublime et magnifique pouvoir commenter le déluge universel, signe manifeste du dérèglement climatique et intellectuel de l'Autorité Suprême !

    RépondreSupprimer
  2. Bravo.....sapere....qu'elle....ne soit pas la mienne.Dites vous que la religion étant, entre autre, un fait social, elle est modifiee ' par le libre arbitre des hommes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dieu a créé l'homme et ensuite ...pour le remercier, l'homme a créé Dieu.

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie.
2) Identifiez-vous dans la liste déroulante ou saisissez votre nom ou pseudo.
3) Pour être avisé en cas de réponse, cliquez sur : S'abonner par e-mail.
4) Cliquez sur : Publier.
Le message sera publié après modération.
Merci.