mercredi 17 janvier 2018

Les prisons


Le 11 janvier dernier, trois surveillants ont été agressé à la prison de Vendin-le-Vieil par un islamiste, complice dans l’attentat de Djerba de 2002 et purgeant une peine de 18 ans de prison. Lundi, sept autres surveillants ont été mis à mal au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan par un autre radicalisé. Trois d’entre eux ont dû être hospitalisés.

Je n’ose même pas imaginer les conditions de travail des surveillants de prison au quotidien avec sûrement des faits, que l’on ne nous rapporte pas. Qu’est ce qu’on attend pour réagir ? Cela fait des années que les syndicats ont tiré le signal d’alarme… et les gouvernements se succèdent sans que rien ne soit entrepris réellement pour cette profession.

Si ça continue comme ça, les conditions de travail des surveillants pénitentiaires vont devenir plus mauvaises que les conditions de détention des condamnés. C’est le monde à l’envers.

Une autre chose m’interpelle également… et ce n’est pas moi qui le dit mais l’imam Abdelfattah Rahhaoui. Ce chef religieux toulousain qui connaît bien le milieu carcéral, avoue lui-même un pourcentage de 70% de musulmans dans les prisons. L’État français refuse de communiquer sur le sujet. Pour quelle raison ?

Est-ce parce que nous pourrions affirmer que presque les trois quarts des crimes et délits entraînant des peines de prison sont commis par des musulmans ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie.
2) Identifiez-vous dans la liste déroulante ou saisissez votre nom ou pseudo.
3) Pour être avisé en cas de réponse, cliquez sur : S'abonner par e-mail.
4) Cliquez sur : Publier.
Le message sera publié après modération.
Merci.