lundi 23 avril 2018

Prolongation ?



Débutée le 3 avril dernier, la grève perlée à la SNCF (deux jours de débrayage tous les cinq jours sur un planning de trois mois), risque de se poursuivre durant tout l’été.

Devant le refus du Premier ministre de reprendre les discussions avec les syndicats, le discours obtus de la ministre des Transports qui veut appliquer la réforme comme elle l’entend, les organisations syndicales se retrouvent dans l’obligation de maintenir la pression.

"Ce gouvernement ne veut rien négocier, c’est lui qui nous pousse à prolonger en juillet et août, insiste un responsable syndical. On s’attendait à un mouvement marathon, c’est pour cela que nous avions présenté un calendrier de grève jusqu’en juin. Puisque le gouvernement n’entend toujours rien, on prépare celui de juillet et août."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie.
2) Identifiez-vous dans la liste déroulante ou saisissez votre nom ou pseudo.
3) Pour être avisé en cas de réponse, cliquez sur : S'abonner par e-mail.
4) Cliquez sur : Publier.
Le message sera publié après modération.
Merci.