mardi 3 avril 2018

La galère



Dimanche après-midi, le directeur adjoint (encore un !) du groupe SNCF a annoncé que le trafic sera très perturbé sur les journées du 3 et du 4 avril. Tu m étonnes ! Avec une mobilisation encore plus forte que celle du 22 mars dernier, 48% de grévistes déclarés, ça va être très compliqué pour les usagers.

Elisabeth Borne, la ministre des Transports, a fustigé les syndicats dans une interview accordée au Parisien, en avançant : "Personne ne peut comprendre que les syndicats de cheminots engagent une grève longue et pénalisante alors que le gouvernement est dans le dialogue".

Quel dialogue ? Il doit vraiment lui manquer un neurone à celle-là ! Mais en a t-elle vraiment ? Le dialogue, c’est discuter et essayer de trouver des solutions avant… mais le gouvernement de cette "gentille et brave" dame est déterminé à mener cette réforme malgré tout.

Encore une fois, où se trouve le dialogue ?

5 commentaires:

  1. Il faut etre borgne pour ne pas vouloir comprendre.. ..
    Achetons un labrador qu'il lui sert de guide.... .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai regardé son intervention chez Bourdin, ce matin. Irrécupérable ! Même avec un labrador.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci de comprendre ma vision des choses Maurice.

      Supprimer
  3. J'aime les cheminots qui éclairent nos chemins des borgnes....... !la grande mode des mini trains nous a laissé la soif des grands circuits maîtrisés par des experts cheminots.

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie.
2) Identifiez-vous dans la liste déroulante ou saisissez votre nom ou pseudo.
3) Pour être avisé en cas de réponse, cliquez sur : S'abonner par e-mail.
4) Cliquez sur : Publier.
Le message sera publié après modération.
Merci.